Démissionne de ton smartphone

Le numérique constitue désormais un enjeu majeur de nos sociétés d’un point de vue social, politique, démocratique et environnemental. Pourtant, le développement des technologies ne donne pour ainsi dire jamais lieu à des débats démocratiques. Les technologies sont pourtant porteuses de sens et créatrices de nouveaux besoins. 


Le smartphone particulièrement, appareil en permanence connecté et que nous avons constamment sur nous, explique l’essor des conséquences préoccupantes du numérique. À savoir :

1. Des conséquences environnementales et sociales variées telles que la pollution aux boues rouges, déchets de nos mines, ou l’entretien de conflits autour des ressources naturelles comme en République Démocratique du Congo.
2. Une contribution de plus en plus importante au changement climatique car chaque connexion à des serveurs entraîne une consommation d’énergie et donc des émissions de gaz à effet de serre, les vidéos ayant un impact particulièrement élevé.
3. Un système “fini” dans le temps car la grande majorité des métaux utilisés dans les smartphones sont des métaux dits “critiques”, c’est à dire des métaux dont les réserves sont faibles et qui sont très difficilement remplaçables par un autre.
4. La collecte des données qui encourage une transition écologique productiviste à base de technologies numériques, de contrôles et d’orientation des comportements
5. La dépendance à la technologie ce qui réduit l’usage que nous faisons de certaines zones de notre cerveau qui ne se développent plus ou moins : cela est particulièrement préoccupant pour les enfants. Il faut ajouter à cette conséquence le fait que le smartphone est probablement l’objet qui nous fait secréter la plus grande quantité de dopamine, cette hormone addictive.
La question à se poser est donc la suivante : peut-on tous disposer d’un smartphone à long terme ? 

C’est dans ce contexte que nous lançons aujourd’hui la campagne “démissionne de ton smartphone” qui te propose de t’engager à diminuer progressivement l’utilisation de ton téléphone portable et qui peut nous permettre de rendre visible cet enjeu trop souvent ignoré. Rejoindre cette campagne est donc une manière de mettre en lumière l’importance de ce problème. Modifier nos modes de vie se fait généralement sur la durée. C’est la raison pour laquelle nous vous proposons 10 étapes pour démissionner progressivement !

ÉTAPES DE LA DÉMISSION

1 – Reconnecte toi au présent et aux autres : balle de chauffe !
Arrête de manger/boire un verre avec ton portable en main, les vraies personnes, c’est vachement mieux ! Pense aussi à éteindre ta 3G/4G/wifi quand tu ne l’utilises pas, ça économise de la batterie, et c’est meilleur pour ta santé et pour la planète.

2 – Fais autrement … et tout simplement
 Désactive les notifications pour les messages et reviens aux simples SMS plutôt qu’aux diverses applications de communication (Whatsapp, Messenger, Snapchat, TikTok…) qui demandent l’utilisation d’internet et qui éparpillent. 
 
3 – Fais le tri 
Enlève toutes les applications qui ne te servent pas quotidiennement mais qui t’attirent sans cesse vers ton smartphone (Shazam, Cdiscount, Amazon, Météo France, Jeux…) 
 
4 – Autorise toi une déconnexion des réseaux.
Attaque toi maintenant aux applications que tu utilises quotidiennement mais dont l’utilisation est chronophage et te prend de l’espace psychique : enlève Facebook, Messenger, Instagram, Snapchat, TikTok de ton téléphone (si, si, c’est possible !)

5 – Arrête de zapper, commence à rêver !
Munis toi d’un super livre, médite, reconnecte toi à ton corps et à ton environnement, laisse ton esprit divaguer, prends le temps de te poser, ça fait du bien !

6 – Revalorise la photographie
Réduis le nombre de prises de photos et désencombre ainsi ton téléphone des photos que tu ne regardes presque jamais.
Fais la transition vers un bon appareil photo qui te permettra de gagner en qualité et fera renaître le plaisir de prendre le temps de prendre de belles photographies.

7 – Réapprends à faire sans “l’intelligence de l’objet”
Prends l’habitude de regarder ton trajet en amont pour être moins dépendant.e de Maps (fies toi aux noms de rues, aux panneaux ect.). Et si tu penses n’avoir ” aucun sens de l’orientation “, pas d’inquiétude, ce n’est pas vrai, ça se travaille 😉

8- Patience… Apprivoise le suspense et accepte de ne pas avoir l’information tout de suite
Diffère tes recherches internet : tu peux te noter des mémos et rechercher l’information une fois rentré.e chez toi, ou en demandant autour de toi. Prend l’habitude d’avoir un carnet et de notes et stylo avec toi.

9 – Passe au MP3 !
Télécharge tes musiques sur une plateforme (Deezer, Spotify…) pour éviter la consommation de vidéos gourmandes en énergie. Achète toi un MP3 pour éviter l’écoute streaming à fort impact carbone.

10 – Saute le pas :
Teste des téléphones “non smart” et découvre une mine d’or ! Tu peux faire plein de choses avec : mémo, calendrier, SMS au T9 du tonnerre, alarme, calculatrice, radio, décapsuleur de bières 😉 …
Quand ton smartphone est cassé, félicite le pour sa belle vie, offre lui une cérémonie à la déchetterie, mais n’en rachète pas ! Pavane avec ton portable frigo, tu n’as jamais été aussi classe !

Si tu atteints la dixième étape, envoie-nous une photo de ton super nouveau “dumbphone”, pourtant bien plus smart que l’ancien !

L’association Conscience et Impact Ecologique lutte chaque jour pour accélérer une transformation culturelle, préalable indispensable à une transition écologique ou à la construction d’une société résiliente.

La réponse à notre précédente question est donc sans appel : si l’on veut envisager un scénario résilient d’une transition écologique proposant une alternative au productivisme ou d’un effondrement utile, il nous faut pouvoir redéfinir nos besoins. Or, si le smartphone nous facilite la vie et nous est utile, est-il pour autant indispensable ? Participe t-il vraiment à nous rendre heureux ?

Quelques références pour aller plus loin :

– The Shift Project sur l’impact écologique
L’homme nu sur la collecte des données
– Le bug humain sur la dépendance
– La guerre des métaux rares sur la finitude des métaux présents dans l’industrie numérique
– Vidéo “Look up” 

Envie de partager sur ce sujets avec d’autres personnes ? Nous avons créer un groupe pour échanger. Tu peux le rejoindre en cliquant ici.

Si tu souhaites soutenir les actions de l’association et la transition écologique :